Une plateforme de travail collaboratif innovante et libre au Salon Intranet RSE

LINAGORA a participé la semaine dernière au Salon Intranet RSE porte de Versailles. Cet événement a été l’occasion de présenter notre offre dans le domaine des outils de travail collaboratifs et sociaux, en particulier OpenPaaS – www.open-paas.org – la plateforme collaborative libre et innovante qui va révolutionner le marché !
L’un des faits marquants a été le passage sur notre stand de dizaines et dizaines de personnes qui n’en peuvent plus des outils des « GAFAM », ou d’autres logiciels de collaboration proposés sous des modèles de licence (parfois « gratuites »), bien souvent dans le Cloud.

index

Petit florilège de ce que j’ai pu entendre…

« Je vais encore subir une migration de Sh****nt qui va me coûter très cher, et je n’ai pas le choix, car c’est un choix DSI groupe. » ;

« J’avais un compte Dr***ox pour stocker mes factures, contrats, documents. Ce compte était gratuit mais du jour au lendemain ils ont réduit mon espace de stockage sans me prévenir et ont supprimé mes fichiers. » ;

« Je n’arrive pas à récupérer mes emails et contacts pour les importer dans une nouvelle solution plus pratique. » ;

« Notre solution 3***5 a été choisie sans nous consulter, elle ne nous permet pas de faire ce que l’on veut, mais elle est imposée et a coûté très cher donc elle ne serra pas remise en question. » ;

Etc.

Ces témoignages nombreux sont tout simplement incroyables et la question du choix d’une solution ressort comme étant primordiale faute de quoi les collaborateurs qui l’utilisent ou l’exploitent pourront le faire contre leurs volontés… et donc mal, voir ne pas l’adopter.

Les quelques questions qu’il est indispensable de se poser selon moi pour éviter de tomber dans l’enfer de la désillusion :

  • La solution permet-t-elle de répondre aux usages cibles de façon innovante et efficace ?
  • Sera-t-il possible de proposer simplement et rapidement de nouveaux services innovants adaptés aux utilisateurs dans un mois, 9 mois, 1 an, 3 ans, plus ?
  • La solution permet-t-elle l’usage simple de services externes et ouverts ?
  • La solution me permet-t-elle de conserver la maîtrise de mes données (confidentialité, stockage, …), de mon IT (roadmap, compatibilités, …) ? et disposerais-je bien toujours de ma souveraineté numérique en l’adoptant ?
  • L’outil permet-t-il de se conformer aux différentes règles transverses à mon organisation (ex : politique RSSI) ?
  • Le modèle de souscription à l’utilisation de l’outil est-il un modèle équilibré et viable pour mon organisation ? Quelles en sont les conditions de sortie ? Quelle est la viabilité de l’éditeur, de la solution… ?

Pour tenter de répondre à ces questions, 3 critères d’évaluation sont du coup pour moi incontournables pour pouvoir choisir :

1/ La plateforme doit être construite autour du concept de services « ouverts » largement interconnectés :
– Tout nouvel usage pourra ainsi bénéficier des services existants, et inversement ;
– Des services externes, s’ils respectent des standards « ouverts », pourront de leur côté également être facilement utilisés sur la plateforme ;
– Enfin, en adoptant ce type d’architecture, toute entreprise peut exposer ses services et données pour de meilleurs échanges avec ses partenaires, clients, prescripteurs…

2/ Le modèle de la plateforme doit être « free free » (et non « freemium » ou sous licence payante). C’est ici la garantie de pouvoir adapter l’outil précisément aux usages attendus et de donner un droit de parole à ses utilisateurs. Le Libre permet également de conserver la maîtrise technologique (pour ne pas subir les choix d’un éditeur par exemple), la maîtrise des coûts inhérents à la solution, les démarches de « co-innovation et co-construction » (« à plusieurs, on est meilleurs » :)), etc.

3/ la solution doit pouvoir être hébergée sur une architecture de type Cloud privé (donc sur les serveurs choisis par l’entreprise), pour des raisons simples de sécurité et de localisation des données.

Tout au long du salon, la légitimité de ces critères de choix a encore été renforcée par les multiples échanges que j’ai pu avoir avec les visiteurs. Le positionnement très particulier de LINAGORA était d’ailleurs un sujet d’interrogation : « combien coûte la solution ? », « mais, vous ne faites pas payer les logiciels ? », « vous proposez autre chose que des offres « cloud » ? ».

Juste pour rappel, LINAGORA est un éditeur de solutions de travail collaboratif open source : OBM (agenda, mails, contacts), Linshare (outil de partage sécurisé de fichiers), Hubl.in (visioconférence) et plus récemment OpenPaaS (plateforme collaborative innovante d’entreprise). Nous nous rémunérons en proposant du conseil en transformation digitale, de l’accompagnement sur l’installation, le développement, la formation et le support d’outils libres. Les logiciels que nous construisons sont ouverts et innovants ; ils répondent efficacement à de véritables besoins et usages, en ne coûtant rien ! Cela a détonné au salon, croyez moi :))

Le petit dernier de nos logiciels, OpenPaaS, a pour objectif de devenir une solution de référence mondialisée dans le domaine des plateformes d’entreprises. C’est une vraie alternative aux « grandes » solutions des GAFAM : elle est open source (code ouvert, communauté), déployable sur des solutions de cloud privées (openstack, autres) et permet par son architecture ouverte d’adresser des cas d’usages très divers.

openpaas_open_social_platform

 

OpenPaaS, c’est la garantie de pouvoir adresser au mieux les cas d’usages professionnels, au moyen d’outils de « base » (messagerie, communautés, agenda, visio-conférence, coffre fort électronique, contacts) via différentes IHM : desktops, mobiles, assistants personnels. Mais pas que ! Il est également possible de disposer de nouveaux services développés par la communauté et mis à disposition au travers d’un magasin d’applications, d’intégrer continuellement des usages innovants (inférence, IA, IOT…).

Pour permettre cela, l’outil adopte tous les concepts de la galaxie de « l’OPEN » : open API, open services, open intelligence, open digital… Ainsi, le concept de RSE (réseau social d’entreprise) s’étend pour devenir une véritable « plate-forme ouverte d’entreprise » sur laquelle il est possible :
– de développer des services collaboratifs spécifiques, de les intégrer et de les exposer très simplement sur l’outil ;
– de disposer d’une solution adaptée aux différents environnements et contraintes de fonctionnement ;
– de conserver pleinement sa souveraineté numérique, tant au niveau des données que de la roadmap logicielle de la solution.

Adieu le WorkPlace hébergé aux États-Unis ou en Chine, les données analysées et exploitées par des multinationales puissantes. Adieu l’abandon de la confidentialité et de la liberté ! Avec OpenPaaS les organisations rétablissent l’équilibre dans la relation qu’elles peuvent avoir avec les éditeurs de plateformes. Elles ne subissent plus et reprennent la main sur leurs destins numériques !

Notre offre a été véritablement accueillie avec surprise et ferveur au salon. Les choix stratégiques qui ont été fait, le travail réalisé depuis plusieurs mois sur la plateforme sont clairement les bons. Ces témoignages au Salon Intranet RSE me permettent de l’affirmer, et ça fait du BIEN !

Bravo aux équipes de R&D de LINAGORA et à celles de nos partenaires qui permettent de proposer une solution de plateforme LIBRE qui va, c’est certain, être très très largement adoptée par les grandes entreprises et administrations, dans le monde entier.

@AwesomePaaS  Stay tuned ! de nouvelles vidéos et des démonstrations seront très bientôt en ligne !