Formation en ligne : Plateformes d’e-learning (2/3)

Dans le cadre d’une veille stratégique pour un de nos clients publics, nous avons étudié le sujet de la formation en ligne. Il s’agit de faire un panorama des outils e-learning du marché pour la formation professionnelle. L’article suivant constitue la 2ème partie sur les plateforme d’e-learning.

1. Généralités

1.1. CMS, LMS, VLE et LCMS

Il existe trois types d’outils qui peuvent permettre l’apprentissage en ligne (CMS, LMS et LCMS). Compte tenu de la proximité des acronymes, il convient de les distinguer pour déterminer la notion la plus adaptée au contexte de l’Administration.

Un Learning Management System (LMS) ou gestionnaire d’apprentissage en ligne en français est un système logiciel Web spécifiquement développé pour automatiser la gestion des formations. Un terme équivalent est Virtual Learning Environment (VLE) ou environnement d’apprentissage virtuel. Les principales fonctionnalités d’un LMS ou VLE incluent l’inscription des apprentis, la gestion des cours de plusieurs formateurs et l’enregistrement des informations générées par les apprentis dans ces cours. Il n’inclut pas à la base la possibilité d’éditer le contenu pédagogique. Un LMS est parfois appelé à tort un Course Management System ou gestionnaire de cours qui a le même acronyme qu’un gestionnaire de contenu d’où souvent la confusion. Le LMS open source le plus populaire est MOODLE.

Un Learning Content Management System (LCMS) ou gestionnaire de contenu pédagogique est un outil d’édition et de gestion de ressources pédagogiques. Il permet de regrouper le dépôt de contenus d’apprentissage, afin qu’ils puissent être recherchés et réutilisés pour n’importe quel besoin de formation. Le LCMS intègre aussi des outils de création de contenus de formation, manipulés par les équipes de conception pédagogique. Un LCMS n’est donc pas destiné à des apprenants contrairement à un LMS. Le gestionnaire de contenu pédagogique s’adresse donc surtout aux experts de la production de formation en amont de la diffusion de contenu qui est assurée par un LMS. Les solutions purement LCMS sont rares, car elles sont destinées à des usages restreints et spécifiques. Deux exemples de LCMS open-source sont Atutor1, très tourné vers l’accessibilité, et CHAMILO LCMS Connect.

Un Content Management System (CMS) ou gestionnaire de contenu en français est un serveur Web qui permet la création, gestion, publication, indexation de contenus (documents textes et web, images, vidéos…), le travail collaboratif, la gestion des utilisateurs. Dans le cadre de la formation en ligne, un CMS ne permet que de gérer et publier un contenu pédagogique en ligne mais pas du tout de les délivrer sous forme de cours aux étudiants. Les exemples de CMS sont Drupal, Joomla ou WordPress.

Le tableau ci-dessous résume les différences entre les types d’outils :

CMS

LMS / VLE

LCMS

Utilisateur principal

Administrateur et producteur

Formateur et administrateur

Producteur et concepteur

Objet principal

Contenu Web

Apprentissage en ligne

Contenu pédagogique

Upload et gestion de ressources multimédias

Oui

Oui

Oui

Spécifique à l’usage pédagogique

Non

Oui

Oui

Gestion des cours et des profils des étudiants

Non

Oui

Non

Création et gestion des tests en ligne

Non

Oui

Non

Création et conception du contenu pédagogique

Limité

Limité

Oui

Aujourd’hui les frontières entre les types d’outils de formation en ligne sont floues. Un certain nombre de LMS intègrent aujourd’hui des fonctions d’édition de contenu pédagogique et se rapprochent beaucoup des LCMS. De même que de plus en plus de CMS intègrent des modules pédagogiques et reprennent une partie des fonctionnalités des plateformes LMS.

Dans le contexte de l’Administration, nous avons surtout étudié dans cette partie les plateformes d’apprentissage en ligne de type LMS qui permettent de gérer l’apprentissage en ligne. Nous avons cependant regardé si elles possèdent des fonctionnalités d’édition et de conception de contenu pédagogique des LCMS. Enfin nous avons retenu dans l’étude, OPIGNO qui a la particularité d’être une extension LMS pour le CMS Drupal.

1.2. Les normes pédagogiques

Les normes présentées ci-dessous sont celles destinées à l’échange des données entre outils numériques pédagogiques. Tous ont été développés ou co-développés par IMS Global Learning Consortium (IMS) qui est une organisation internationale qui promeut l’utilisation du numérique dans l’enseignement et la formation.

1.2.1. AICC

Créé en 1988, Le standard Aviation Industry Computer-Based Training Committee (AICC) a pour but de standardiser l’enseignement et les évaluations assistées par ordinateur pour l’aviation, mais il s’est rapidement généralisé à tous les secteurs. Le HACP (HTTP based AICC/CMI Protocol) est notamment utilisé par les premiers logiciels d’apprentissage pour échanger les contenus pédagogiques et les tests avec les serveurs Web. Il est réputé pour être plus fiable et sécurisé que le standard SCORM. Il est cependant aujourd’hui de moins en moins utilisé et l’organisation AICC a décidé de se dissoudre à cause d’une participation en baisse de ses membres. Nous n’avons pas retenu cette norme compte tenu de son obsolescence.

1.2.2. SCORM

Le modèle Sharable Content Object Reference Model (SCORM) est une norme établie depuis 1999 qui permet d’harmoniser la structure des objets pédagogiques entre les plateformes d’apprentissage. SCORM répond à des exigences d’accessibilité, d’adaptabilité, de durabilité, d’interopérabilité et de réutilisabilité du contenu pédagogique. L’intérêt principal est de pouvoir importer et exporter un contenu SCORM sur n’importe quel LMS compatible. La plupart des plateformes d’apprentissage gèrent aujourd’hui la dernière version SCORM 2004 basée sur le XML.

1.2.3. LTI

Learning Tools Interoperability (LTI) est un standard établi en 2010 par IMS dont le but est de connecter les plateformes d’apprentissage en ligne avec des services externes. L’objectif est de pouvoir développer et utiliser des extensions qui sont compatibles avec toutes les plateformes d’apprentissage en ligne. La liste des applications pédagogiques externes contient entre autres des outils de collaboration, d’évaluation, de communication, des liseuses de livres électroniques1.

1.2.4. QTI

Le standard Question and Test Interoperability (QTI) est créé en 2002 par IMS pour établir un même format pour les évaluations en ligne et les résultats basés sur le XML. Il est principalement utilisé par les outils de création et de gestion de tests en ligne et les plateformes e-learning. Les travaux sur la dernière version QTI 2.1 ont mis presque dix ans de travail avant d’être publiés en septembre 2012.

Dans le contexte de l’Administration, nous avons retenu dans cette étude uniquement les solutions qui gèrent les normes SCORM, LTI et QTI

2. Enjeux et perspectives

Une plateforme d’apprentissage doit répondre à un certain nombre d’exigences techniques pour la formation en ligne. Le premier élément est qu’elle puisse gérer les différentes requêtes en simultané d’un grand nombre d’utilisateurs. Le système doit être suffisamment réactif et souple pour mettre à jour rapidement les informations et éviter les conflits de saisie entre des utilisateurs multiples. Le deuxième point important est la sécurité que ce soit la gestion des droits et accès des différents types de population ou la sécurisation des données confidentielles générées par ses utilisateurs. Enfin le troisième aspect concerne le partage et la collaboration. La plateforme d’apprentissage en ligne doit pouvoir offrir les outils de communication appropriés pour que les étudiants et formateurs puissent échanger efficacement et rapidement entre eux selon le contexte.

Les trois éléments ci-dessus sont indispensables pour créer une plateforme d’apprentissage qui se rapproche de ce qui peut être trouvé dans une formation classique. Le vrai potentiel d’une plateforme numérique réside dans la mise en place d’outils collaboratifs usuels comme les forums, les blogs, les wiki, les commentaires, les sondages et autres systèmes de feed-back. Une manière innovante de faire de la collaboration est la mise en place d’un système de notation des travaux par les étudiants eux-mêmes pour compléter ou remplacer l’évaluation faite par le formateur.

Enfin pour une organisation, la mise en place d’une plateforme d’apprentissage en ligne doit s’intégrer dans une démarche de capitalisation de la connaissance et des savoir-faire des collaborateurs. Cela se limite aujourd’hui à l’alimentation manuelle par les formateurs ou étudiants de bases de données structurées. Nous pouvons cependant penser que dans un avenir proche, des processus d’intelligence artificielle et d’analyse sémantique puissent faire ce travail de capitalisation à partir des informations contextualisées générées par les utilisateurs.

3. Panorama des solutions retenues

Compte tenu du grand nombre de plateformes d’apprentissage, nous avons choisi de comparer seulement celles qui répondent à tous les critères suivants :

  • Licence open source avec un modèle entièrement libre et gratuit

  • Hébergement possible sur un serveur interne et fonctionnement indépendant de l’éditeur

  • Forte intégration des technologies Web ouvert (HTML5 et Javascript)

  • Robustesse technique pour un déploiement à grande échelle (1000+ utilisateurs)

  • Support des normes de formation en ligne SCORM, LTI et QTI

  • Communauté d’utilisateurs en France

  • Orientation vers la formation professionnelle

Chacune des cinq plateformes choisies a des caractéristiques uniques qui sont toutes susceptibles d’intéresser l’Administration.

3.1. MOODLE, communautaire et extensible

Pays d’origine : Australie

Date de création : 2002

Licence : GPLv3

Site officiel : https://moodle.org/

Version de démonstration : https://moodle.org/demo/

3.1.1. Présentation

MOODLE est la plateforme e-learning open source la plus utilisée dans le monde avec à ce jour, plus de 50 000 sites enregistrées délivrant près de 7 millions de cours à plus de 70 millions d’utilisateurs2. Son concurrent principal est la solution propriétaire Blackboard. Ses principaux atouts sa modularité et sa richesse fonctionnelle.

Développé par Martin Dougiamas en 2002, MOODLE a été un des pionniers des plateformes d’apprentissage en ligne. Le concept et le développement de MOODLE ont été guidés par une approche « socio-constructiviste » de l’apprentissage, qui implique une contribution active des apprenants dans leur formation. Cette philosophie sera d’ailleurs reprise par la plupart des plateformes e-learning d’aujourd’hui.

L’installation et l’utilisation de la solution sont entièrement gratuites sans limitation. La documentation en français est particulièrement riche et le support est assuré via un forum par une communauté francophone nombreuse.

Le développement de MOODLE est coordonné par MOODLE HQ, une entreprise australienne d’une trentaine de développeurs qui est financée par une soixantaine de partenaires et qui offre des services autour de la plateforme MOODLE.

3.1.2. Fonctionnalités

MOODLE présente des caractéristiques communes avec les autres plateformes d’e-learning. Il est possible de produire, donner et gérer des leçons et des tests en ligne soi-même. Parmi les fonctionnalités collaboratives classiques, il y a le dépôt des devoirs, les forums de discussion, la messagerie, les wikis et les sondages.

MOODLE se distingue par son système de notation par les pairs et un système structuré de capitalisation de la connaissance par des bases de données et des glossaires partagés. En plus de ces fonctionnalités classiques, il est enfin possible d’étendre les fonctionnalités de MOODLE via un catalogue de plusieurs centaines d’extensions3 en fonction de ses besoins spécifiques.

3.1.3. Intégration et Interopérabilité

MOODLE fonctionne sur UNIX, Linux, Windows ou n’importe quel autre système supportant le PHP. L’utilisateur installe MOODLE sur un serveur Web tel que Apache HTTP et utilise une base de données tel que MySQL ou PostgreSQL.

MOODLE est compatible avec l’ensemble des normes pédagogiques comme SCORM et QTI pour l’import et l’export de cours et de tests en ligne. Il permet de s’authentifier notamment via LDAP. MOODLE peut s’intégrer partiellement à des gestionnaires de contenu comme Drupal via un connecteur4.

3.2. CHAMILO, simple et grand public

Pays d’origine : Belgique / Espagne

Date de création : 2010

Licence : GPLv3

Site officiel : https://chamilo.org/

Version de démonstration : https://campus.chamilo.org/

3.2.1. Présentation

CHAMILO est une suite éducative qui se veut simple d’utilisation et très accessible. Créée seulement en 2010, elle connaît depuis un an une adoption en forte progression. Il est utilisé aujourd’hui par plus de 17 000 portails délivrant plus de 570 000 cours à plus de 9,5 millions d’utilisateurs5.

CHAMILO est très populaire en particulier auprès de la communauté hispanophone et plus généralement auprès des universités et des petites et moyennes entreprises. Cette plateforme e-learning est également utilisée par les administrations publiques en Espagne, en Belgique, aux Pays-Bas et au Pérou. Le support se fait essentiellement via le forum où il existe une communauté francophone plutôt active. La documentation officielle est cependant uniquement en anglais et espagnol.

Le projet est issu d’un fork de Dokeos, lui-même étant un fork de Claroline, projet de plateforme e-learning développé par l’Université de Louvain en Belgique. CHAMILO est piloté par une association à but non lucratif en Belgique mais avec son siège officiel en Espagne depuis 2014.

CHAMILO est aujourd’hui développée par une équipe d’une vingtaine de personnes6. Le financement de l’association se fait part des partenaires fournissant des services autour de CHAMILO mais aussi des souscriptions payantes annuelles pour les individus et organisations qui veulent contribuer activement à la communauté CHAMILO.

CHAMILO propose deux solutions : CHAMILO LMS qui est la plateforme e-learning classique et CHAMILO LCMS Connect. Cette dernière se veut être une plateforme d’un nouveau type avec une approche plus flexible et modulaire et met l’accent sur la connectivité avec les ressources externes. Dans le cadre de cette étude, nous allons étudier seulement CHAMILO LMS.

3.2.2. Fonctionnalités

CHAMILO présente des caractéristiques communes avec les autres plateformes d’e-learning. Il est possible de produire, donner et gérer des leçons et des tests en ligne soi-même. Parmi les fonctionnalités collaboratives classiques, il y a le dépôt des devoirs, les forums de discussion, la messagerie, les wikis et les sondages. Le système structuré de capitalisation de connaissance se fait uniquement par des glossaires.

CHAMILO se distingue par sa simplicité d’utilisation et de gestion. Par rapport à MOODLE, toutes les fonctionnalités avancées sont intégrées nativement et il n’y a pas de catalogue d’extensions communautaires proposé même s’il est possible de développer ses propres modules7. Il y a donc potentiellement moins de dysfonctionnements. Son interface est également très conviviale et personnalisable. De manière générale, CHAMILO est adaptée aux utilisateurs non techniques.

3.2.3. Interopérabilité et Intégration

CHAMILO recommande d’utiliser un serveur de type WAMP ou LAMP qui supporte le PHP et une base de données de type MySQL ou MariaDB. Il ne semble pas que postgreSQL soit supporté8.

CHAMILO est compatible avec l’ensemble des normes pédagogiques comme SCORM et QTI pour l’import et l’export de cours et de tests en ligne. Il permet de s’authentifier entre autres via LDAP. CHAMILO peut s’intégrer partiellement à des gestionnaires de contenu comme Drupal via un module complémentaire9.

3.3. ILIAS, sûre et robuste

Pays d’origine : Allemagne

Date de création : 1998

Licence : GPLv2

Site officiel : http://www.ILIAS.de/

Version de démonstration : http://www.demo.ILIAS.de/

3.3.1. Présentation

ILIAS est une plateforme d’apprentissage en ligne historique d’origine allemande qui fût l’une des premières à supporter la norme SCORM. Elle est aujourd’hui utilisée avec succès sur plus de 5 000 installations de niveau industriel dans le monde. La performance et la scalabilité d’ILIAS permettent à la plateforme de gérer plus de 100 000 utilisateurs inscrits et plus 1 000 utilisateurs en simultané.

ILIAS est certifiée par l’OTAN en 2008 pour la protection des contenus et des données collectées et utilisées pour son Intranet ultra-sécurisé10. Sa communauté des utilisateurs est très germanophone avec de très nombreuses universités et écoles allemandes. Cependant la plateforme est aussi utilisée en France par le Ministère de la Défense et ses armées, et par La Poste11.

La documentation et le support via le forum sont disponibles de manière limitée en français et sont beaucoup plus riches en anglais. Le développement et le pilotage de la plateforme sont assurés par une organisation à but non lucratif, l’ILIAS Society. Ses financements proviennent de la participation de membres institutionnels et individuels ainsi que des fournisseurs de services. Une conférence internationale est organisée chaque année en Allemagne pour que la communauté des utilisateurs d’ILIAS puisse se rencontrer.

3.3.2. Fonctionnalités

ILIAS présente des caractéristiques communes avec les autres plateformes d’e-learning. Il est possible de produire, donner et gérer des leçons et des tests en ligne soi-même. Parmi les fonctionnalités collaboratives classiques, il y a le dépôt des devoirs, les forums de discussion, la messagerie, les wikis et les sondages.

ILIAS se distingue par son système de notation anonymisée par les pairs12 et un système structuré de capitalisation de la connaissance limitée à des glossaires partagés.

3.3.3. Interopérabilité et Intégration

ILIAS s’installe en principe sur tous les serveurs avec n’importe quel système d’exploitation qui exécute PHP/Apache. Les bases de données supportées sont MySQL, Oracle et PostgreSQL.

ILIAS est compatible avec l’ensemble des normes pédagogiques comme SCORM et QTI pour l’import et l’export de cours et de tests en ligne. Il permet de s’authentifier entre autres via LDAP. Il n’existe pas à ce jour de moyens pour intégrer ILIAS à un gestionnaire de contenu.

3.4. OPIGNO, l’approche Drupal

Pays d’origine : Suisse

Date de création : 2013

Licence : GPLv2

Site du produit : https://www.opigno.org/

Site de l’entreprise : http://www.connect-i.ch/en/e-learning/presentation.html

Version de démonstration : http://dev.opigno.org/

3.4.1. Présentation

OPIGNO est une plateforme d’apprentissage en ligne avec la particularité d’être basé sur Drupal. Il a été conçu pour être parfaitement intégrable à n’importe quelle plateforme Drupal (site internet, intranet, extranet…).

La société Connect-i Sarl qui édite OPIGNO, est une PME basée en Suisse de moins de 10 personnes qui réalise également d’autres modules Drupal. OPIGNO est proposé en version gratuite à installer et au sein d’une offre cloud payante.

La documentation est disponible en français13 et un forum de support seulement en anglais est présent sur le site. Connect-i propose également des services payants destinés aux professionnels pour résoudre leurs problèmes que ce soit du support (90€ / question simple au contrat support premium annuel à 7 100€ avec un forfait de 40h) ou le développement de fonctionnalités supplémentaires. Notons que le support professionnel est disponible en français.

3.4.2. Fonctionnalités

OPIGNO présente des caractéristiques communes avec les autres plateformes d’e-learning. Il est possible de produire, donner et gérer des leçons et des tests en ligne soi-même. Parmi les fonctionnalités collaboratives classiques, il y a le dépôt des devoirs, les forums de discussion, la messagerie, les wikis et les sondages. Notons qu’OPIGNO n’a pas de fonctionnalités marquantes qui le distingue des autres plateformes d’apprentissage.

3.4.3. Interopérabilité et Intégration

OPIGNO est une extension Drupal, par conséquent, les configurations requises sont celles de Drupal à savoir un serveur supportant le PHP (Apache) et une base de données MySQL, PostgreSQL ou SQLite. Notons que la dernière version de OPIGNO à ce jour est compatible avec la version7de Drupal14.

OPIGNO supporte SCORM pour l’import et l’export de cours. Pour avoir des fonctionnalités avancées, il faudra s’appuyer sur le catalogue des modules de Drupal.

3.5. OPEN EDX, l’approche MOOC

Pays d’origine : États-Unis

Date de création : 2013

Licence : APGL

Site officiel : https://open.edx.org

3.5.1. Présentation

EdX est une organisation à but non lucratif fondée par l’Université de Harvard et le MIT dans le but de donner des formations en ligne de haute qualité à tous les étudiants dans le monde. Elle offre aujourd’hui plus 300 cours en ligne à plus de 3 millions d’étudiants.

OPEN EDX est la solution utilisée sur le site de formation en ligne et mise à disposition par EdX à la communauté. Elle veut être une nouvelle génération de plateforme d’apprentissage en ligne. Elle est utilisée comme plateforme e-learning par de nombreuses universités dans le monde15.

En France, le Ministère de l’Enseignement Supérieur a noué en Octobre 2013 un partenariat avec EdX pour développer une plateforme d’apprentissage française, France Université Numérique (FUN) basée sur celle d’EdX16. Celle-ci est opérationnelle depuis début 2014 et propose à ce jour 90 cours de 43 écoles et universités françaises à plus de 600 000 apprenants.

OPEN EDX est surtout adaptée pour délivrer des cours en ligne ouverts et massifs. La formation s’organise généralement autour de séquences courtes avec chacune des vidéos courtes intercalées d’exercices interactifs. Le site Web est adaptatif et l’interface est particulièrement épurée.

3.5.2. Fonctionnalités

OPEN EDX est structurée en plusieurs composants. Les deux principaux sont la plateforme d’apprentissage en ligne et de l’outil de création de cours, Studio.

OPEN EDX présente des caractéristiques communes avec les autres plateformes d’e-learning. Il est possible de produire, donner et gérer des leçons et des tests en ligne. Parmi les fonctionnalités collaboratives classiques, il y a le dépôt des devoirs, les forums de discussion, la messagerie, les wikis et les sondages.

Les fonctionnalités17 qui distinguent OPEN EDX des plateformes e-learning classiques sont :

  • Gestion avancée des vidéos : sommaire, génération et téléchargement de la transcription, vitesse de lecture variable, support sous-titre multilingue

  • Système sophistiqué d’évaluation des questions à réponse ouverte (évaluation des pairs, auto-évaluation, affichage des réponses les mieux notées, interface d’évaluation externe…)

  • Exercices et d’outils de simulation spécialisés (mathématiques, informatique, sciences naturelles…)

  • Outils d’analyse et de statistique avancées destinés au corps enseignant pour comprendre la typologie, le comportement et la performance des étudiants

3.5.3. Interopérabilité et Intégration

Pour installer en interne OPEN EDX avec l’ensemble de ses composants, il est nécessaire de passer par une instance Vagrant (Virtualbox) ou un serveur Ubuntu 12.04 64bit.

OPEN EDX n’est pas compatible avec les normes pédagogiques actuelles SCORM, LTI et QTI. Cela n’est pas étonnant vu qu’EdX cherche à créer une plateforme d’apprentissage totalement différente.

OPEN EDX est en train de développer son architecture modulaire autour de Xblocks, qui seront des composants applicatifs écrits en Python qui viendront enrichir les cours. Le but est à terme de créer un catalogue de modules pédagogiques qui pourra être utilisé par tous. Enfin de nombreux API sont en cours de développement pour permettre à OPEN EDX de se connecter à des applications externes.

3.6. Solutions non retenues

Nous allons lister ci-dessous, les solutions libres non retenues dans l’étude et les motifs de refus :

Nom de la solution

Motif

Claroline

Orientation enseignement scolaire et universitaire

Dokeos

Modèle Freemium (Fonctionnalités avancées payantes)

EFront

Modèle Freemium (Fonctionnalités avancées payantes)

OpenOLAT

Pas de version française

OLAT

Pas de mise à jour majeure depuis 2012

Docebo

Projet open source à l’origine, aujourd’hui modèle SAAS/cloud payant

Sakai

Orientation enseignement scolaire et universitaire

Fedena

Modèle Freemium (Fonctionnalités avancées payantes)

TotaraLMS

Modèle Freemium (Fonctionnalités avancées payantes)

4. Comparaison fonctionnelle

MOODLE

CHAMILO

ILIAS

OPIGNO

OPEN EDX

Licence

GPL

GPL

GPL

GPL

AGPL

Dernière mise à jour majeure

Fév 2015

Jan 2015

Fév 2015

Déc 2014

Fév 2015

Support communautaire francophone

Élevé

Moyen

Moyen

Faible

Faible

Compte individuel (interface personnalisable, agenda, suivi résultats, notifications…)

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Gestion des cours et des utilisateurs

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Dépôt de devoirs en ligne et tests automatisés

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Gestion, production et annotation du contenu pédagogique

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Gestion avancée des vidéos

Limité

Limité

Limité

Limité

Oui

Communication (chat, messagerie, visioconférence…)

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Collaboration (forum, wiki, blog, commentaire, sondage…)

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Support SCORM, LTI et QTI

Oui

Oui

Oui

Oui (1)

Limité (2)

Évaluation des devoirs par les étudiants mêmes

Limité

Non

Limité

Non

Oui

Système structuré de capitalisation de la connaissance

Oui

Limité

Limité

Non

Non

Catalogue d’extensions communautaires

Oui

Non

Non

Limité (1)

Non

Intégration avec Drupal

Limité

Limité

Non

Oui

Non

Adapté à une large audience

Non

Non

Non

Non

Oui

(1) Via le catalogue de Drupal

(2) Uniquement LTI

5. Conclusion

Les cinq plateformes d’apprentissage retenues sont des produits très complets. Elles pourront toutes certainement répondre aux besoins de formation en ligne de l’Administration.

Chacune dispose cependant de ses propres points forts :

  • MOODLE est la plateforme open-source la plus utilisée dans le monde. Au-delà des fonctionnalités avancées innovantes, elle dispose d’un catalogue d’extensions très complet et d’une communauté francophone très active.

  • CHAMILO est une plateforme d’origine espagnole en forte progression. Elle a l’avantage d’être simple à gérer et à utiliser ce qui lui permet d’être accessible à tous.

  • ILIAS est une plateforme d’origine allemande réputée pour sa sécurité. Elle est utilisée en particulier par l’OTAN et le Ministère de la Défense.

  • OPIGNO est une plateforme nouvelle qui repose sur l’architecture de Drupal avec l’avantage de profiter de son écosystème. Un support professionnel en français est proposé par son éditeur, une PME basée en Suisse.

  • OPEN EDX est une plateforme innovante prometteuse adaptée pour déployer des cours en ligne ouverts et massifs. Elle est aujourd’hui à la pointe de ce qui se fait dans la formation en ligne.

Références

1http://www.atutor.ca/

2https://moodle.net/stats/ (au 24 février 2015)

13http://www.OPIGNO.org/141217_OPIGNO_User-Manual-FR.pdf

14https://www.drupal.org/project/opigno_lms