Coup de projecteur sur… Shobana

Si LINAGORA est plus que la somme de ses parties, de ses collaborateurs, elle ne serait rien sans eux. Justement, qui sont-ils? Certains sont présents depuis des années, d’autres ne sont là que pour des périodes déterminées, le temps d’un stage ou d’une alternance, telle une fugace flamboyante. Ce sont ces derniers que nous allons mettre en avant dans cette série, celles et ceux qui contribuent de façon éphémère, et pour qui c’est parfois la première expérience professionnelle. On commence cette série avec Shobana, étudiante en fin d’année à l’institut Galilée de Université Paris 13.


Quel est ton prénom ?

Shobana

Qu’est-ce qui t’as amené à LINAGORA ?

A la fin de mon bac+3 en développement logiciel, j’ai pu choisir une entreprise dans laquelle travailler. Un ami, ancien Linagorien, a mentionné LINAGORA, en soulignant son ouverture, y compris en direction des stagiaires. Le contexte propice au développement des connaissances; l’encadrement; avoir toujours quelqu’un à sa disposition pour répondre aux questions; une hiérarchie sur la papier, pas dans les faits… Il m’a dit: “Si tu as des idées, tu es en droit de les exposer”.

Quel est ton rôle à LINAGORA ?

Je suis sur le point de terminer mon expérience en tant que business analyste, où j’ai été intégrée à l’équipe d’OpenPaaS, la solution open source et collaborative en ligne, pour une durée de deux mois et demi. Dotée de ce rôle unique, j’ai eu la possibilité de m’exprimer et d’apprendre à exprimer et à faire valoir mon point de vue, tout en étant accompagnée.

Comment définis-tu le rôle de business analyste ?

Pas tout à fait technique, ni entièrement fonctionnel, le business analyste se place côté utilisateur, et juge le produit en partant de ce point de vue. Par exemple, un point important, qui résulte de ce positionnement – et que j’ai mis en avant dans mon travail – est qu’il ne faut pas brusquer l’utilisateur. Plutôt que d’amener d’un coup un changement profond à une interface utilisateur, il est important de l’incrémenter sur plusieurs versions, d’accompagner le changement.

Sur quoi as-tu eu l’occasion de travailler ?

En premier lieu, j’ai analysé le produit et sa partie boîte de réception, alias Inbox. J’ai réalisé une synthèse d’améliorations possibles à amener, qui a donné lieu à la création de tickets.

En deuxième lieu, j’ai proposé des solutions fonctionnelles au problème de la résolution des conflits dans le calendrier. Si une ressource, comme une salle, est réservée deux fois, qui doit l’emporter ? Est-ce le ou la supérieure hiérarchique ; le premier arrivé ; lorsque la ressource est occupée, faut-il suggérer une autre date ?

En troisième lieu, j’ai travaillé sur la réforme des notifications dans OpenPaaS, à travers notamment l’ajout d’une barre de côté dans le logiciel Inbox. J’ai travaillé à la création de prototypes, à l’animation de ces derniers, et j’ai récupéré et synthétisé le retour des utilisateurs.

Qu’est-ce que tu entends faire après ?

Je vais commencer un diplôme d’ingénieur en informatique spécialisé en systèmes d’information, au Conservatoire nationale des arts et métiers (CNAM). Je souhaite à terme avoir un rôle fonctionnel, comme par exemple celui de Product Owner. À ce titre, je pense qu’il est essentiel d’avoir un bagage technique significatif, pour être plus efficace.

Malgré mon désir de continuer à travailler pour LINAGORA, plusieurs opportunités se sont présentées, et j’ai finalement signé un contrat en tant que chargée de développement et d’exploitation dans le service business d’une grande entreprise de télécommunication.

Qu’est-ce qui a constitué le défi le plus important chez LINAGORA, et qu’est-ce qui pourrait améliorer cette situation ?

Selon moi, il est clair que LINAGORA souhaite mettre en avant les femmes dans le monde de l’informatique. Ceci étant dit, il m’a fallu plusieurs jours pour briser la glace avec certains de mes collègues. Réunir l’équipe entière le premier jour et présenter les nouvelles recrues en face à face pourrait permettre de faciliter cette intégration, tant pour les femmes que les hommes d’ailleurs.

Qu’est-ce que tu as aimé chez LINAGORA ?

L’ouverture d’esprit et la liberté de penser ; la possibilité de changer de place et de travailler où bon me semble, de l’open space à la cafétéria, ainsi que la facilité d’échanger avec mes supérieurs, y compris le patron !

 


Souhaitez-vous nous rejoindre? Allez-donc jeter un œil à nos offres d’emploi!